Actualités

10.09.2013

Charte des valeurs du gouvernement Marois

Satisfaite que l’on puisse enfin débattre de la véritable proposition gouvernementale, la FAE accueille néanmoins avec d’importantes réserves le projet de charte des valeurs déposé aujourd’hui par le gouvernement parce qu’il manque de cohérence dans son ensemble.

 

« Nous sommes déçus que l’on s’appuie sur une charte des valeurs, qui fait référence à des principes moraux, plutôt que sur une charte de la laïcité, qui fait appel à des principes politiques. Ce sont justement les principes politiques qui ont fait défaut jusqu’à présent, a commenté à chaud le président de la FAE, Sylvain Mallette. Le Québec n’est pas en situation de crise. C’est pourquoi, nous espérons que le débat puisse se tenir dans un climat serein et dans le plus grand respect des différences. »

 

La FAE a rendu public la semaine dernière son modèle de laïcité et d’accommodements raisonnables. La laïcité y est définie comme principe politique assurant la séparation de l’État du pouvoir religieux, ainsi que la neutralité de l’État au regard des croyances religieuses. Cependant, cette laïcité doit s’appliquer aux institutions plutôt qu’aux individus parce que le port de signes religieux n’est pas synonyme de prosélytisme.

Laïcité : un modèle qui nous ressemble et nous rassemble – feuillet
Un débat nécessaire qui s’engage sur un projet manquant de cohérence, estime la FAE – communiqué