EDA : où en sommes-nous?

Cette page regroupe de l’information sur le comité national de suivi des conditions d’implantation et le comité national portant sur les correctifs à apporter aux nouveaux programmes. Elle inclut également de l’information sur les demandes de moratoire ainsi que sur les travaux antérieurs, dont ceux en francisation.


COMITÉ NATIONAL PORTANT SUR DES CORRECTIFS À APPORTER AUX NOUVEAUX PROGRAMMES

La FAE a réclamé au ministère la mise en place d’un comité visant à coordonner et à évaluer des travaux portant sur des correctifs à apporter aux nouveaux programmes, prioritairement à la FBC, afin que ces derniers correspondent aux besoins du personnel enseignant et des élèves. La Fédération a notamment demandé que ce comité s’appuie majoritairement sur l’expertise des profs en exercice mandatés par les fédérations syndicales et que ces derniers soient assistés de fonctionnaires, de professionnelles et professionnels, de chercheuses et chercheurs ainsi que de gestionnaires.

À ce jour, le ministère n’a pas répondu favorablement à cette demande.
Retourner en haut de la page


COMITÉ NATIONAL DE SUIVI DES CONDITIONS D’IMPLANTATION

En mai 2016, il a été question, dans nos discussions avec les représentants du ministère, qu’un comité national soit mis en place dès l’automne afin d’effectuer un suivi sur l’implantation des nouveaux programmes. Nous avions alors parlé de 3-4 rencontres par année, pour une période minimale de deux ans.
Ce n’est qu’à la fin du mois de novembre dernier que la FAE recevait une confirmation officielle du ministère nous réitérant qu’il était favorable à la création de ce genre de comité. Malgré plusieurs relances, l’invitation à fournir les noms des deux représentants de la FAE nous est parvenue le 26 juin 2017. Dans sa lettre, le ministère dit souhaiter « assurer un suivi au regard de l’implantation du nouveau curriculum sur les adultes, du personnel scolaire et de l’organisation des centres de formation générale des adultes et, le cas échéant, proposer des mesures relativement aux enjeux soulevés. » Pour l’instant, nous ne disposons d’aucune autre information concernant la composition des membres du comité et ses modalités de rencontre.

Retourner en haut de la page


DEMANDES DE MORATOIRE

Suite à l’annonce du ministère de l’Éducation de l’éminence de l’implantation des nouveaux programmes, la FAE a réclamé, en mai 2016, un moratoire pour l’implantation obligatoire des nouveaux programmes à l’éducation des adultes, le temps que le ministre apporte les correctifs et les diverses conditions nécessaires pour que le personnel enseignant puisse enseigner adéquatement les programmes.
Cependant, dès sa réception, notre demande a été balayée du revers de la main.
C’est avec le même objectif que la FAE a demandé au ministre de l’Éducation, en février dernier, de reporter l’implantation obligatoire des programmes de la formation de base diversifiée (FBD) et du programme Intégration socioprofessionnelle (ISP) prévue le 1er juillet 2017. Depuis, des représentations se sont poursuivies.
Nous apprenions, le 20 juin dernier, le report de la fermeture des codes de cours de l’ancien programme de 5e secondaire en mathématique et de 4e secondaire en sciences physiques, sigles qui seront maintenus ouverts jusqu’au 30 juin 2019. C’est avec déception et colère que nous avons reçu cette nouvelle puisque cela laisse sous-entendre que les problèmes qui subsistent dans l’implantation des autres programmes ne sont pas suffisamment importants pour justifier un report de l’implantation obligatoire. Encore une fois, les experts et expertes dans la classe n’ont pas été écoutés.

Retourner en haut de la page


TRAVAUX HIVER-PRINTEMPS 2017

L’adoption de revendications plus précises ne constitue en soi que le point de départ vers, nous l’espérons, une implantation des nouveaux programmes plus respectueuse des enseignantes et enseignants. D’ici la fin de l’année scolaire, de nombreux travaux portant spécifiquement sur l’implantation des nouveaux programmes à l’EDA ont été effectués à la FAE. En voici quelques exemples :

    • Multiples suivis et représentations effectués au ministère.
    • Alimentation continue de notre site Internet pour que vous soyez informés au fur et à mesure de l’évolution du dossier.
    • Cueillette des données récoltées par les syndicats affiliés auprès de leurs vis-à-vis des commissions scolaires sur les conditions d’implantation en cours.
    • Consultation électronique auprès des enseignantes et enseignants sur la question de l’implantation des nouveaux programmes.
    • Création d’un groupe de travail visant à approfondir les particularités relatives au nouveau programme Intégration socioprofessionnelle et tenue de la première rencontre de travail.
    • Organisation et tenue d’un réseau le 23 mai 2017 pour informer les profs et leur permettre d’échanger sur la question.
    • Travaux visant à démontrer concrètement au ministère le type de correctifs souhaités dans les programmes d’études.
    • Poursuite des rencontres et des travaux du comité EDA.

Retourner en haut de la page


TRAVAUX ANTÉRIEURS

FBC/FBD/ISP
En 2008-2009, la FAE a mené une consultation sur les nouveaux programmes de la formation de base commune (FBC) et leur implantation auprès des enseignantes et enseignants de l’EDA. Déjà, plusieurs problématiques avaient été identifiées, notamment quant à la formation, au contenu des programmes, aux approches pédagogiques, à l’évaluation ou encore à l’absence de matériel pédagogique adéquat.

Dès lors, et probablement parce que plusieurs ne connaissaient pas encore l’ampleur des changements, le plan d’action, que la FAE a tenté de mettre en place, n’a trouvé que peu d’écho dans les milieux. Aussi, des représentations politiques (rencontres, lettres, suivis téléphoniques) ont été effectuées chaque année depuis, auprès du ministère de l’Éducation et lors de diverses conférences et événements (ACFAS, Convergences FGA, etc.). De nombreux suivis ont également été effectués auprès de l’appareil administratif (Direction de l’éducation des adultes et de la formation continue (DEAFC).

En 2014, afin d’actualiser ses données et d’approfondir sa connaissance des problématiques vécues sur le terrain, la FAE a tenu une autre consultation concernant cette fois, l’ensemble des programmes. Un large consensus s’est dégagé : des correctifs doivent être apportés tant en ce qui concerne les programmes que les conditions d’implantation, et ce, dans le respect des réalités du personnel enseignant et de leurs élèves. C’est donc à partir des résultats de la consultation qu’en réunion du Conseil fédératif, de nombreuses revendications ont été adoptées.

Enfin, ajoutons que les réflexions et les travaux menés en continu avec le comité EDA (composé de 5 enseignantes et enseignants du secteur, dont un du milieu carcéral) ont largement contribué à l’avancement du dossier à l’interne.
Retourner en haut de la page


FRANCISATION

Voici les principaux travaux en lien avec le nouveau programme Francisation effectués par la FAE ainsi que les diverses actions qu’elle a initiées :

Travaux et actions     Période
Analyse, par un groupe de travail, du référentiel commun du ministère de l’Immigration (échelle et programme-cadre) 27 février 2013
Consultation des syndicats affiliés sur l’offre de formation en francisation dans leur milieu Hiver 2013
Recensement non exhaustif de l’offre de francisation hors des commissions scolaires Octobre 2012 et mars 2013
Analyse, par un groupe de travail, de la version provisoire du nouveau programme de francisation 30 et 31 octobre 2013
Rencontre au MICC sur diverses questions 6 novembre 2013
Envoi d’un avis à la ministre de l’Éducation portant sur la version provisoire du programme d’études en francisation – domaine des langues 22 novembre 2013
Présentation en Conseil fédératif de l’état des travaux et de certains d’entre eux (portrait de l’offre de francisation hors des commissions scolaires et chez les syndicats affiliés) Décembre 2013
Rencontre au MELS sur les changements opérés à la version provisoire du programme et sur l’implantation du nouveau programme 11 septembre 2014
Analyse des changements demandés versus les éléments contenus au programme-cadre et à l’échelle Septembre 2014
Nouvelle demande de rencontre avec le MELS pour discuter de l’offre de formation et envoi de questions d’éclaircissements à la DEAAC 2 octobre 2014
Envoi d’une lettre au ministre sur les conditions d’implantation du nouveau programme en francisation 18 novembre 2014
Multiples échanges avec le ministère (suivi implantation)
Tenue de rencontres du groupe de travail en francisation et des responsables locaux chez les syndicats affiliés pour faire un suivi de l’implantation du nouveau programme 17 octobre 2014
26 mai 2016
13 décembre 2016
Envoi d’une lettre au sous-ministre adjoint le prévenant que les conditions d’implantation n’étaient pas au rendez-vous pour une implantation réussie du programme de francisation en janvier 2017 21 décembre 2016

Retourner en haut de la page

Pour en connaître plus
Les nouveaux programmes : une implantation précipitée à l’éducation des adultes – feuillet
Lire et écrire, c’est chaque jour s’accomplir – communiqué
Nouvelles express : réforme FGA – feuillet
La FAE, fière partenaire de la 9e édition de la Semaine québécoise des adultes en formation
La FAE, fière partenaire de la 8e édition de la Semaine québécoise des adultes en formation
Report de la réforme à l’éducation des adultes – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation

Relations du travail
En savoir plus
Pédagogie
En savoir plus
Sociopolitique
En savoir plus
Projets
elipse
Mouvement héros
POSTE-APOSTE-v2
Poste à poste
spep2017_bulle-site-web
Semaine pour l’école publique
Guide-des-mythes
Mythes de la profession enseignante