Actualités
22 juin 2020

La FAE lance un balado dont le premier épisode traite de la fin des classes

À l’occasion d’une fin des classes hors de l’ordinaire, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) diffuse, à compter d’aujourd’hui, un balado intitulé Son de cloche : l’école publique, parlons-en! Animé avec brio par Catherine Éthier et réalisé avec l’audace de Guillaume Tellier, le premier épisode de ce balado met en vedette quatre profs, du préscolaire, du primaire et du secondaire, travaillant à Montréal, Laval et Québec. Ils en avaient long à raconter sur cette interruption brutale survenue le 13 mars et sur la façon dont la COVID-19 a changé et rythmé leur quotidien jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Alors que l’école publique accueille tous les élèves, jeunes et adultes, sans discrimination, Son de cloche : l’école publique, parlons-en! vise à expliquer en profondeur des enjeux, nombreux et complexes, avec lesquels les profs doivent composer. 

« Ce projet, plein d’humeur et d’humour, tombe à point nommé avec la fin des classes, qui a été vécue de façon très différente par les profs. On a beaucoup parlé des élèves et des finissantes et finissants ainsi que de la manière dont ils ont vécu ce moment particulier dans l’histoire du Québec. Mais qu’en est-il des enseignantes et enseignants? Critiqués à tort dans l’espace public depuis des mois, ils ont pourtant travaillé d’arrache-pied pour soutenir leurs élèves. Si certains ont trouvé que les conditions d’utilisation des nouveaux outils numériques n’étaient pas optimales où ont trouvé très exigeant d’appliquer des directives ministérielles floues ou contradictoires, certains ont vu un rêve se réaliser : enseigner à un nombre plus restreint d’élèves. Nous sommes convaincus qu’il fallait reconnaître l’effort colossal fait par les profs de l’école publique. Enseignantes et enseignants de partout au Québec, c’est à votre tour de vous faire parler d’amour », a déclaré Sylvain Mallette, président de la FAE.

Premier épisode : « La fin de classes : un beau gros cornet deux couleurs pour les profs! »

À la fois drôle et touchant, le tout premier balado Son de cloche, intitulé « La fin des classes : un beau gros cornet deux couleurs pour les profs! » se veut un baume pour les enseignantes et enseignants, et ce, pour le plus grand bonheur de nos oreilles. Avec originalité, et aussi avec beaucoup d’ironie, Catherine Éthier ne se gêne pas pour décocher quelques flèches bien méritées.

« Quel printemps ‘’maxi étrange’’ ont connu les écoles publiques québécoises! Si le train de l’éducation n’a pas déraillé pendant la pandémie, c’est bien grâce aux personnels dans les écoles publiques du Québec, notamment les enseignantes et enseignants, qui ont su s’adapter dans des conditions difficiles! Certaines critiques ont été très dures et des faits méritaient d’être entendus », a souligné Catherine Éthier.

Pour en connaître plus

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation

Relations du travail
En savoir plus
Pédagogie
En savoir plus
Sociopolitique
En savoir plus
Projets
Négociation 2020
Poste à poste
Mouvement héros
Semaine pour l’école publique