Actualités
06 décembre 2013

Commémoration de la tuerie de l’École Polytechnique

La FAE souligne ce triste anniversaire en rappelant, hélas, que la violence faite aux femmes demeure toujours une réalité et qu’il faut mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour l’enrayer. Il faut se souvenir et agir pour que cesse la violence faite aux femmes. Rappelons que le 6 décembre 1989, 14 jeunes femmes meurent assassinées à l’École Polytechnique de Montréal, parce qu’elles sont des femmes.

 

« Ce jour nous rappelle que nous ne devons jamais tolérer, ni banaliser la violence faite aux femmes. Cette violence prend plusieurs formes. Parmi elles, la misogynie, l’exclusion, les attitudes sexistes ou encore la domination par la force. La violence sous toutes ses formes doit être dénoncée. Encore aujourd’hui, les femmes sont les principales victimes de la pauvreté qui est une forme de violence qu’il faut combattre aussi », a déclaré Sylvain Mallette, président de la FAE.

Pour en connaître plus
Se souvenir et agir pour que cesse la violence faite aux femmes – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation