Actualités
24 novembre 2014

Commission Robillard sur la révision permanente des programmes

La FAE juge sans‑cœur les premières recommandations du rapport, dévoilées par Lucienne Robillard, présidente de la Commission. Chiffrant les économies possibles à 2,3 milliards de dollars, ce rapport préliminaire ne tient pas compte de la réalité des Québécoises et Québécois et met à mal le modèle que le Québec s’est donné depuis la Révolution tranquille.

 

« Ce rapport a été réalisé sans véritable débat, sans réflexion poussée et sans validation générale. Les recommandations qui en découlent semblent avoir été faites par un comptable obsédé par une cure minceur, sans égard aux conséquences sociales sur la population ainsi que sur la qualité et la pérennité des services publics », soulève Sylvain Mallette, président de la FAE.

Pour en connaître plus
Commission Robillard sur la révision des programmes – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation