Actualités
12 septembre 2014

Compressions dans le soutien à la réussite scolaire

Le ministre Bolduc ne peut pas s’en laver les mains!  La FAE critique vertement l’aveuglement volontaire dont fait preuve le ministre de l’Éducation Yves Bolduc relativement aux compressions des commissions scolaires dans le soutien à la réussite. La Fédération dénonce aussi le fardeau de plus en plus lourd que les enseignantes et enseignants ainsi que les parents ont à porter.

 

« Le ministre a déclaré que ces coupures étaient inacceptables. Comment ose-t-il? C’est lui-même et son Ministère qui les ont imposées aux commissions scolaires! Il se distancie outrageusement de la situation qu’il contribue encore et encore à créer. Il agit comme s’il n’était pas responsable des conséquences néfastes que ses propres coupures provoquent sur le système d’éducation québécois. C’est de l’aveuglement volontaire! Non seulement il oblige les commissions scolaires à faire le sale travail à sa place, mais il pointe du doigt les mesures qu’elles prennent pour répondre aux commandes du ministre. C’est l’attitude du ministre Bolduc qui est inacceptable », dénonce Sylvain Mallette, président de la FAE.

 

La FAE comprend très bien que les commissions scolaires en soient rendues à ce point. «Le point de rupture est franchi. À partir de maintenant, on ne fait pas seulement que décider volontairement de ne pas réparer le toit qui coule, mais l’on commence à démanteler la maison, brique par brique », illustre M. Mallette.

Pour en connaître plus
Compressions dans le soutien à la réussite scolaire – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation