Actualités
07 novembre 2013

Dépôt du projet de loi sur la Charte des valeurs québécoises

Un projet de loi qui ne rassemble pas. La FAE déplore que le projet de loi visant à doter le Québec d’une charte ne cherche pas à rassembler les Québécoises et les Québécois. Il importe de souligner que l’annonce du ministre Bernard Drainville survient à un moment où le climat social est particulièrement tendu sur cette question.

 

Tout en reconnaissant l’importance d’affirmer le principe de laïcité, ce que fait le projet de loi, la FAE juge que l’attitude du gouvernement dans ce dossier a favorisé les divisions et a nui à la mise en place de conditions favorables à une discussion sereine sur un sujet aussi sensible. Le gouvernement Marois n’a pas profité des deux derniers mois pour unir les Québécoises et Québécois autour d’un projet de société.

 

« Affirmer la laïcité de l’État est une chose, prétendre légiférer sur des valeurs en est une autre. Les dernières semaines n’auront pas permis de discuter sereinement de la pertinence d’un projet de laïcité, mais au contraire d’exacerber les passions et de diviser la population. Loin d’être rassembleur, ce projet de loi est déposé dans un contexte de controverse alimentant l’intolérance vis-à-vis l’expression de points de vue divergents ou favorisant, hélas, la formulation de discours xénophobes. On ne peut pas dire que ce dépôt de projet de loi survienne au terme d’un exercice positif », a déclaré le président de la FAE, Sylvain Mallette.

Pour en connaître plus
Un projet de loi qui ne rassemble pas selon la FAE – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation