Actualités
08 mars 2013

Journée internationale des femmes

Tous les membres de la Fédération sont soucieux, mobilisés et solidaires à l’égard des causes défendues par les femmes et endossent entièrement leurs revendications, car elles ont encore de nombreuses raisons de revendiquer et de s’indigner. Rappelons que la profession enseignante est composée à plus de 70 % de femmes. La FAE demeure préoccupée par les inégalités et les attaques dont sont encore victimes les femmes.

 

« Hélas! Il faut encore se battre pour qu’il y ait des rapports égalitaires entre les hommes et les femmes. Les inégalités restent encore bien présentes. En matière de lutte à la pauvreté, le féminisme est plus actuel que jamais! Pour combattre la déconstruction des services publics, le féminisme est plus actuel que jamais! Pour dénoncer et enrayer la violence faite aux femmes, le féminisme est plus actuel que jamais! Toute la société a le devoir de travailler à des lendemains égalitaires. Paradoxalement, cela doit nous interpeller dès aujourd’hui. Il faut que cesse toute forme de discrimination à l’endroit des femmes, qu’on mette en place dans les milieux de travail toutes les conditions pour assurer leur égalité réelle. La justice sociale passe par une pleine reconnaissance des femmes comme citoyennes et travailleuses à part entière », de déclarer le président de la FAE, Pierre St-Germain.

 

La FAE rappelle que les femmes occupent majoritairement les emplois les plus précaires, qu’elles doivent assumer de plus en plus de responsabilités dans la sphère domestique en raison du désengagement de l’État dans les services publics. Le gouvernement doit passer du discours aux actes lorsqu’il est question de reconnaître l’égalité des femmes. L’exclusion économique et sociale des femmes doit être vue comme problématique sous l’angle même de la démocratie.

Pour en connaître plus
La FAE souligne la Journée internationale des femmes – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation