Actualités
03 octobre 2012

La FAE rend hommage à Guy Rocher, un grand bâtisseur de l’école publique

Dans le cadre de la Semaine pour l’école publique, c’est avec plaisir que la FAE remet son Prix hommage à Guy Rocher, professeur émérite et professeur associé à la Faculté de droit de l’Université de Montréal.

 

Diplômé en sociologie de l’Université Laval et de l’Université Harvard où il soutient, en 1958, une thèse sur les rapports entre l’Église et l’État en Nouvelle-France, Guy Rocher s’impliquera toute sa vie pour faire du Québec une société moderne. On peut affirmer qu’il est une figure marquante de l’évolution du Québec contemporain. Il a été sous-ministre au développement culturel et au développement social, au Conseil exécutif du gouvernement du Québec de 1977 à 1982, fonction qui lui a permis de participer à l’élaboration et à la mise en application de la Charte de la langue française.

 

Auparavant, il a été membre de la Commission royale d’enquête sur l’enseignement dans la province de Québec, la commission Parent. À ce titre, Guy Rocher a été un acteur de premier plan dans la modernisation du système scolaire québécois. « L’école publique est vite apparue comme la seule institution apte à atteindre nos objectifs d’accessibilité et de démocratisation de l’enseignement », mentionne-t-il en évoquant cette période cruciale de l’histoire récente du Québec. Cinquante ans plus tard, son engagement à l’égard de l’école publique demeure indéfectible et il se désole de la place qu’occupent les écoles privées. « C’est clair que l’on a ouvert trop grand la porte à l’enseignement privé. D’autant que cette école, subventionnée par l’État, existe aux dépens de l’enseignement public. Elle draine les meilleurs élèves et rejette les autres. » Guy Rocher ne craint pas aujourd’hui encore de rappeler que l’école publique est une institution sociale qui participe à la réussite collective.

 

Penseur et citoyen engagé, M. Rocher n’est pas demeuré muet ou insensible face aux bouleversements du printemps dernier. Dans la tourmente engendrée par la hausse des droits de scolarité décrétée par le gouvernement Charest, M. Rocher a pris la parole pour rappeler, à toutes et tous, les valeurs fondamentales au cœur de notre système public d’enseignement.

 

En lui décernant son Prix hommage dans le cadre de la Semaine pour l’école publique, la FAE tient à souligner la contribution de ce grand bâtisseur de l’école publique et de l’édification d’un système d’éducation moderne, ouvert sur le monde et à tout le monde. On peut sans nul doute dire que Guy Rocher est le « doyen » actuel de la sociologie au Québec et un sociologue engagé. Il a publié de nombreux ouvrages, fruit de son travail de réflexion, empreint d’humanisme. De nombreuses récompenses lui ont été décernées parmi lesquelles on peut mentionner le prix Marcel Vincent de l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences, le Prix de la Société canadienne de sociologie et d’anthropologie et la médaille Pierre-Chauveau de la Société royale du Canada. Il est aussi chevalier de l’Ordre national du Québec, compagnon de l’Ordre du Canada et membre honoraire de l’American Academy of Arts and Sciences.

 

Pour en connaître plus

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation