Actualités
04 septembre 2013

Laïcité et accommodements raisonnables

La FAE propose un modèle de laïcité qui définit cette dernière comme principe politique assurant la séparation de l’État du pouvoir religieux, ainsi que la neutralité de l’État au regard des croyances religieuses.

 

Cette même laïcité est une condition sine qua non pour garantir la cohésion sociale au Québec et à cet égard, la FAE invite le gouvernement Marois à recentrer le débat sur ce concept de laïcité dans le projet de loi qu’il s’apprête à présenter.

 

« Notre approche en est une qui établit notamment comme principes directeurs que l’État doit protéger la liberté d’expression et de conscience, mais qui inclut également le droit à l’athéisme. De plus, le Québec doit viser l’intégration et non l’assimilation des personnes immigrantes », déclare le président de la FAE, Sylvain Mallette, lors du dévoilement en conférence de presse des positions de la Fédération sur la question de la laïcité et des accommodements raisonnables. Le modèle mis de l’avant a été adopté en juin dernier lors du Ve Congrès de l’organisation.

 

Visionnez le résumé de la conférence de presse du 4 septembre 2013 :

 
 

 

Visionnez l’impact médiatique qui a suivi :

 
 
Pour en connaître plus
Laïcité : un modèle qui nous ressemble et nous rassemble – feuillet
La FAE propose un modèle rassembleur – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation