Actualités
27 août 2015

Le gouvernement a-t-il le droit d’abandonner l’école publique?

À l’occasion de la rentrée scolaire, des enseignantes et enseignants membres des syndicats affiliés à la FAE se sont déplacés à Saint‑Georges de Beauce ce matin, où débutait le caucus préparlementaire du Parti libéral du Québec (PLQ). En cette période de rentrée scolaire, ils ont dénoncé de vive voix les choix budgétaires et les compressions de 350 millions de dollars qu’inflige le gouvernement de Philippe Couillard aux milliers d’écoliers québécois cette année.

 

En agissant de la sorte, le premier ministre Couillard semble faire fi de la Loi sur l’instruction publique (LIP) qui oblige pourtant les écoles publiques à répondre aux besoins de tous les élèves, notamment en assurant l’accès à des ressources et à des services. Devant un gouvernement qui a fait le choix d’abandonner le réseau des écoles publiques au nom de l’austérité, la FAE se questionne sur la légitimité des décisions prises par l’équipe libérale en matière d’éducation, puisque celles-ci ont des conséquences dramatiques pour chacun des élèves de retour en classe, comme pour leurs enseignantes et enseignants.

abandon-ecole-publique

Pour en connaître plus
Le gouvernement a-t-il le droit d’abandonner l’école publique? – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation