Actualités
15 juin 2019

Me Andréanne Maurice reçoit une bourse de la FAE

La FAE a remis une 5e bourse de 2 500 $ pour un projet de recherche novateur en relations du travail à Me Andréanne Maurice, une étudiante à la maîtrise en droit de la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. La lauréate a pratiqué durant huit ans en droit du travail avant de retourner aux études à l’automne dernier. Son projet d’étude porte sur les effets de l’adoption d’une politique contre le harcèlement en milieu de travail ainsi que son effectivité.

Réunis en Conseil fédératif à Québec, les membres de la FAE ont souligné la pertinence de son projet, à une époque où la santé mentale des enseignantes et enseignants est mise à mal. Grâce à une recherche empirique, Me Maurice, qui est aussi conseillère en ressources humaines agréées, souhaite faire avancer les connaissances en matière de harcèlement psychologique afin de participer à une meilleure protection des personnes salariées. Sa pratique professionnelle, non seulement comme avocate en cabinet privé mais aussi dans un organisme d’économie sociale, lui a permis de constater le nombre grandissant de plaintes déposées et le peu de décisions finales rendues en la matière. Or, plusieurs recherches mettent en évidence l’organisation du travail comme étant l’une des causes des problèmes de santé mentale. Selon Me Maurice, miser sur la prévention constitue donc l’une des meilleurs avenues afin d’enrayer cette problématique, tout comme le prône la FAE.

« Maître Maurice s’est démarquée grâce à la qualité de son dossier et à l’approche très concrète qu’elle propose. Elle estime que si les employeurs ne font qu’adopter une politique contre le harcèlement psychologique dans l’unique but de respecter leurs obligations légales, l’objectif ultime d’assainir les relations de travail n’est pas rencontré. Elle souhaite donc confirmer ou infirmer des pistes de réflexions qui pourront être prises en compte dans l’élaboration de nouvelles normes juridiques en la matière. En ce sens, le projet de maître Maurice s’avère très pertinent pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs du Québec. Nous sommes donc très fiers de l’encourager dans la poursuite de ses travaux », a souligné Luc Ferland, vice-président aux relations du travail à la FAE.

La bourse de la FAE permettra à la lauréate de se consacrer, entre autres, à la rédaction de son mémoire et éventuellement, de diffuser les résultats de son travail dans le milieu scientifique et dans la collectivité. Maître Maurice travaille sous la supervision du professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, maître Finn Makela.

Créée en 2013, cette bourse annuelle vise principalement à reconnaître l’apport des travaux d’une étudiante, d’un étudiant ou d’une personne diplômée de 2e ou 3e cycle universitaire à l’avancement des connaissances en relations du travail. Pour être admissibles, les projets de recherche doivent être progressistes et compatibles avec les valeurs de la FAE. Cette année, près d’une vingtaine de candidatures ont été déposées.

– 30 –

Source : Fédération autonome de l’enseignement

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère en communication, au 514 603-2290, ou à mj.nantel@lafae.qc.ca

Pour en connaître plus
La FAE remet 2 500 $ à une avocate étudiant à la maîtrise – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation

Relations du travail
En savoir plus
Pédagogie
En savoir plus
Sociopolitique
En savoir plus
Projets
Mouvement héros
Poste à poste
Semaine pour l’école publique
Mythes de la profession enseignante