Actualités
01 décembre 2016

Le temps des réformes « venues d’en haut » est révolu

La FAE profitera de la consultation nationale sur la réussite éducative, qui se déroule aujourd’hui et demain au Centre des congrès de Québec, pour défendre l’autonomie professionnelle des profs et pour indiquer au ministre de l’Éducation que le temps où les enseignantes et enseignants subissaient les réformes « venues d’en haut » est révolu.

Avant que la rencontre ne débute, ils étaient d’ailleurs une centaine à revendiquer, à l’extérieur du Centre des congrès, que la politique nationale ne pourra s’écrire sans les profs.

« Sébastien Proulx doit nous rendre ce qui nous appartient. Nous sommes les fiduciaires d’une profession dont le rôle fondamental est de former des femmes et des hommes capables d’utiliser leur jugement, de contribuer activement à la vie citoyenne et de permettre aux élèves de prendre part à la grande aventure humaine. Parler de l’école publique, c’est donc parler de nous, enseignantes et enseignants, qui jour après jour et dans des conditions souvent difficiles, travaillons auprès des élèves jeunes et adultes. Le ministre de l’Éducation s’apprête à redéfinir notre profession pour les prochaines années. Or, cet automne, il a fait le choix de ne retenir aucune des propositions portées par les profs dans le projet de loi no 105 modifiant la Loi sur l’instruction publique. Nous refusons de laisser les autres redéfinir qui nous sommes », avertit Sylvain Mallette, président de la FAE.

Pour en connaître plus
Une autre école est possible – mémoire présenté au MEES – 15 novembre 2016
Consultation nationale sur la réussite éducative – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation