Actualités
18 février 2020

Négo 2020 : des offres patronales qui rendent les profs malades

Le verdict est sans appel : les offres patronales du gouvernement de François Legault auraient de graves conséquences si elles étaient mises en place. C’est ce qui se dégage d’un avis-conseil inédit produit par des chercheurs émérites en santé mentale de l’Université Laval.

À la lumière de l’analyse du professeur à la Faculté des sciences de l’éducation et chercheur en santé mentale au travail, M. Simon Viviers, soutenu par le chercheur invité et doctorant, M. Marcelo Balboa, les offres patronales faites aux enseignantes et enseignants sont pathogènes. Celles-ci accentueraient non seulement les phénomènes de pénurie de personnel, de désertion professionnelle, de départs précipités à la retraite, mais aussi les problèmes liés à la détresse psychologique vécus par les enseignantes et enseignants du Québec.

« L’analyse effectuée par les chercheurs Viviers et Balboa permet de conclure que les offres patronales faites aux profs aggraveraient une situation déjà insoutenable. La négociation qui débute doit permettre de répondre de manière concrète à la souffrance des profs. De plus, la profession enseignante est depuis trop longtemps malmenée. La situation exige que le gouvernement pose des gestes qui permettront d’inverser la tendance et d’améliorer le quotidien des profs qui travaillent dans les écoles publiques du Québec », indique Sylvain Mallette, président de la FAE.

Prenez connaissance de tous les détails sur le site dédié à la négo : https://nouslesprofs.quebec/des-offres-patronales-qui-rendent-malades/

Revue de presse:

 

 

Pour en connaître plus
Des offres patronales qui rendent les profs malades – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation