Actualités
27 mai 2019

Report du projet de loi sur la maternelle 4 ans demandé

Les trois partis d’opposition à l’Assemblée nationale du Québec, soit le Parti libéral du Québec, Québec Solidaire et le Parti Québécois, ainsi que la FAE, demandent au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, le report du projet de loi no5 au sujet des services de l’éducation préscolaire destinés aux élèves âgés de 4 ans. Toutefois, ils estiment que d’ici 2023-2024, le gouvernement de François Legault doit se concentrer sur le développement des classes de maternelle 4 ans à temps plein dans tous les milieux défavorisés, là où se trouve une forte proportion d’enfants vulnérables.

Le 14 février dernier, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a déposé le projet de loi no5 à l’Assemblée nationale. L’objectif poursuivi est de rendre accessible la maternelle 4 ans à tous les enfants du Québec dès l’année scolaire 2023-2024. Selon la Coalition Avenir Québec (CAQ), cette mesure permettrait de contrer le décrochage scolaire et d’accroître le taux de réussite chez les jeunes. Or, la nécessité d’intervenir dans les milieux défavorisés n’est plus à démontrer. De nombreux écrits témoignent du lien qui unit la défavorisation économique et ses conséquences négatives, notamment en ce qui a trait aux retards de développement en matière de langage et de maturité scolaire, à l’hyperactivité et au décrochage scolaire.

Pour en connaître plus
Maternelles 4 ans à temps plein en milieux défavorisés – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation