Actualités
31 octobre 2012

RQAP : une iniquité enfin corrigée

En juillet dernier, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale a ajusté le mode de calcul des prestations du Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) pour l’ensemble des travailleuses, dont les enseignantes enceintes et en invalidité.

 

Le ministère a entendu les arguments de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), et d’autres organisations syndicales, et a corrigé une iniquité évidente. En vertu des anciens critères, les enseignantes enceintes, qui recevaient de leur employeur des indemnités d’invalidité (représentant 75 % de leur salaire), voyaient leurs prestations du RQAP affectées à la baisse, puisque l’allocation d’invalidité était comptabilisée au même titre que le salaire pour établir le montant des prestations. La situation était d’autant plus injuste que ces invalidités sont généralement dues à une complication de grossesse.

 

Avec les ajustements apportés, les travailleuses peuvent désormais demander que les semaines d’indemnités dues à une invalidité soient exclues du calcul.  En effet, les prestations du RQAP sont dorénavant calculées uniquement sur le salaire avant la période d’invalidité.

Pour en connaître plus

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation