Actualités
21 mai 2019

Table intersectorielle : Une négociation par et pour les profs

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE), qui représente 44 000 enseignantes et enseignants, salue la décision du Secrétariat du Conseil du trésor de lui accorder une table de négociation intersectorielle dans le cadre de la négociation de la prochaine convention collective de ses membres. Ce forum d’échanges privilégié avec la partie patronale permettra de porter les revendications des membres qu’elle représente concernant les salaires, les droits parentaux, la retraite et les disparités régionales, afin que leur travail soit reconnu à sa juste valeur. « Grâce à cette table, nos profs disposeront d’un outil de négociation puissant, car leurs revendications seront au cœur du processus. De plus, l’octroi de cette table témoigne de la crédibilité de la fédération comme agent négociateur autonome », a déclaré Sylvain Mallette, président de la FAE.

« Les enseignantes et les enseignants du Québec demeurent les moins bien rémunérés au Canada. Dans le cadre de la négociation à venir, la Fédération autonome de l’enseignement est déterminée à faire valoir leur expertise et à s’assurer que leur salaire soit augmenté en conséquence. Le premier ministre, François Legault, a promis un redressement national en éducation. Or, celui-ci passe par la valorisation de son personnel enseignant en leur octroyant, notamment, de meilleurs salaires », a surenchéri Luc Ferland, vice-président aux relations du travail et négociateur de la prochaine convention collective.

Profil de l’organisation

La FAE regroupe neuf syndicats qui représentent plus de 44 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l’éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi qu’un millier de membres de l’Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE). Elle est présente dans sept régions : Montréal, Laval, Québec et Outaouais, dans lesquelles se trouvent les quatre plus grands pôles urbains du Québec, ainsi que dans les Laurentides, l’Estrie et la Montérégie.

– 30 –

Source : Fédération autonome de l’enseignement

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère au service des communications, au 514 603-2290 ou à mj.nantel@lafae.qc.ca

Pour en connaître plus
Une négociation par et pour les profs – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation

Relations du travail
En savoir plus
Pédagogie
En savoir plus
Sociopolitique
En savoir plus
Projets
Mouvement héros
Poste à poste
Semaine pour l’école publique
Mythes de la profession enseignante