Actualités
02 mars 2015

Une étude de l’IRIS confirme que l’austérité pénalise les femmes

À la suite du dévoilement de l’étude menée par l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) portant sur les mesures d’austérité et les femmes, les membres du Collectif 8 mars sonnent l’alarme sur la gravité de la situation.

 

« L’étude de l’IRIS confirme une conviction que nous avions depuis longtemps : les mesures d’austérité pénalisent davantage les femmes, à plus forte raison lorsqu’elles sont pauvres, immigrantes, racisées ou vivant avec un handicap », a déclaré d’entrée de jeu Alexa Conradi, porte-parole du Collectif 8 mars et présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ).

 

Sur le site de l’IRIS, consultez le rapport de recherche : « Les mesures d’austérité et les femmes : analyse des documents budgétaires depuis novembre 2008 », publié en février 2015.

Pour en connaître plus
Réaction du collectif du 8 mars à l’étude de l’IRIS – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation