Les syndiqués : juste des gras durs?