EDA : au ministère de l’Éducation

Sachant que les informations émanant du ministère ne se rendent pas toujours dans vos milieux, la FAE a rassemblé celles qui nous paraissent les plus probantes. Ces dernières proviennent de divers documents officiels et sites mais surtout, des discussions ayant eu cours avec les personnes représentant le ministère. À ce jour, nous sommes toujours en attente de réponses à des questions envoyées le 19 janvier 2017.

Il importe de spécifier que le fait de publier les réponses obtenues par le ministère de l’Éducation ne signifie pas que nous les entérinons.


INTÉRÊT GÉNÉRAL

Un site Internet officiel pour accompagner les profs : Le ministère renvoie les enseignantes et enseignants au site Internet de Carrefour FGA, en précisant qu’il s’agit du site officiel en ce qui concerne les nouveaux programmes et leur implantation.

Une transition à prévoir : Des complications et des ajustements sont à prévoir au cours de la transition entre les programmes. Les personnes représentant le ministère indiquent que l’analyse de ces complications devra se faire au cas par cas dans chacun des centres pour trouver des solutions et voir les mises à niveaux à effectuer. Toutefois, il est spécifié que les mises à niveaux ne doivent pas être faites lors des périodes d’enseignement habituelles. (doivent être faites en dehors des sigles et non pas à l’intérieur de ceux-ci).

Nouvelles versions des TENS à venir : Il y aura trois nouvelles versions par matière des tests d’équivalence de niveau de scolarité (TENS).

Il n’y aura pas de tests diagnostiques (tests de classement) nationaux : Les représentants du ministère considèrent que ces outils contribuent généralement à déclasser les adultes.

Existence d’un financement pour des groupes de 15 élèves équivalent temps plein (ETP) à la FBC, en ISP, en IS et en Entrée en formation, de 17 élèves ETP en francisation et de 26 élèves ETP en FBD : Comme il ne s’agit pas d’un ratio conventionné, il revient à la commission scolaire de décider ce qu’elle fait des sommes reçues…

Autonomie du personnel enseignant par rapport aux approches pédagogiques : Bien que la FAE considère qu’il subsiste un paradoxe dans les programmes d’études au niveau des approches pédagogiques, le ministère soutient que le personnel enseignant a tout le loisir de choisir les approches pédagogiques qu’il désire. Il souhaite avant tout une diversification des approches pédagogiques, quelles qu’elles soient.

Financement relié aux mesures d’implantation par mesures spécifiques, non transférables et faisant l’objet d’une reddition de compte non envisagé : À la suite de notre demande, les personnes représentant le ministère avancent qu’elles ne commenceront pas à gérer et récupérer les sommes non dépensées et que leur intervention a des limites. Elles sont conscientes que les sommes attribuées ont pu être utilisées par les commissions scolaires autrement que ce à quoi elles étaient destinées. Par ailleurs, elles ont transféré les sommes relatives à la formation dans l’allocation de base pour les activités éducatives de la formation générale des adultes afin qu’elles ne puissent être transférées à la formation générale des jeunes ou à la formation professionnelle.

Façon de calculer le nombre d’heure par sigle : Le ministère prend le temps moyen pour l’ensemble des cours. Il est considéré que bien que l’adulte puisse prendre plus de temps pour certains sigles, il sera plus performant et autonome dans d’autres et rattrapera, en bout de ligne, le temps lié aux paramètres initiaux. Il est ajouté qu’il y a plus d’adultes à temps partiel qu’à temps plein, ce qui peut donner l’impression que certains d’entre eux sont présents plus longtemps. Par ailleurs, on nous rappelle que le temps accordé à chaque sigle peut être augmenté au niveau local.

Retourner en haut de la page


MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE

La loi ne prévoit pas que le matériel didactique de l’EDA soit approuvé par le ministère (article 462, Loi sur l’instruction publique) : Selon les personnes représentant le MEES la raison est que la fréquentation scolaire n’y est pas obligatoire, ce qui les dispenserait de cette responsabilité. Elles ne comptent pas proposer de modifications à la loi. Concernant la problématique de non-conformité du matériel des maisons d’édition aux programmes d’études, elles prétendent que sélectionner le matériel a le même effet que changer la loi…

Du matériel inadéquat sur Alexandrie : les personnes représentant le MEES indiquent que des critères minimaux d’approbation d’une SA par Alexandrie ont été élaborés depuis avec le ministère et sont dorénavant inclus dans l’outil d’analyse et d’appréciation disponible sur le site d’Alexandrie.  Les SA avalisées portent un logo et sont cotées. Le matériel non coté reste disponible sur le site afin qu’il puisse servir d’inspiration.

Le matériel inadéquat des maisons d’édition : Afin de régler cette problématique, des personnes représentant le ministère travaillent depuis les deux dernières années avec les maisons d’édition pour leur présenter les programmes et les attentes par rapport à l’évaluation.

Une nouvelle grille d’appréciation du matériel d’apprentissage : Cette grille d’analyse est basée sur les paramètres des ressources didactiques du ministère. Elle a été développée par celui-ci pour aider les profs à choisir leur matériel pédagogique. Une version provisoire est disponible. Bien que cet outil puisse être aidant, il implique de passer l’ensemble du matériel au crible… Encore du travail pour les enseignantes et enseignants!

Pallier le manque de matériel et la multiplication des plateformes contenant du matériel pédagogique : Selon les personnes représentant le ministère, la meilleure solution pour cela est de déposer le matériel élaboré sur Alexandrie… Elles ajoutent que certaines commissions scolaires se sont regroupées pour développer du matériel et que ce dernier sera partagé au réseau. Les cas des commissions scolaires Marguerite-Bourgeoys, Marie-Victorin et Sherbrooke ont notamment été cités.
Retourner en haut de la page


ÉVALUATION

Disponibilité des épreuves FBD : Le MEES doit fournir trois versions des épreuves ministérielles édictées ainsi qu’un prototype par sigle pour les autres épreuves de 4e et 5e secondaire. Les prototypes du ministère pourront servir de modèle pour la production locale des autres versions et être utilisés comme épreuve en soi. L’ensemble des épreuves de 3e secondaire doivent être produites localement. Toute épreuve locale de la FBD doit respecter les DDÉ prescrites par le ministère.

Retourner en haut de la page


ANGLAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

 

Retourner en haut de la page


FRANÇAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

 

Retourner en haut de la page


FRANCISATION

Épreuves : Le MEES a fourni un prototype par sigle. Les épreuves ont été rendues disponibles aux responsables de la sanction des études des commissions scolaires. Les prototypes du ministère pourront servir de modèle pour la production locale d’autres versions et être utilisés comme épreuve en soi. Les épreuves locales doivent respecter les DDÉ prescrites par le ministère.

Retourner en haut de la page


 

INFORMATIQUE

Les prototypes des épreuves sont disponibles (sauf pour INFO-5078).

Retourner en haut de la page


INTÉGRATION SOCIALE (IS)

Le nouveau programme d’IS, Participation sociale, est toujours en attente d’approbation du ministre :

Aucune date n’est avancée. La volonté de retirer les personnes ayant une déficience intellectuelle du programme exige des débats interministériels visant à déterminer la façon dont cette population sera desservie à l’avenir. Le ministère décidera des modalités d’implantation du programme lorsqu’il sera approuvé. Dès lors, le Ministre en informera le réseau scolaire.

 

 

Retourner en haut de la page


 

INTÉGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE

Retourner en haut de la page


 

MATHÉMATIQUE

 

Retourner en haut de la page


SCIENCES

 

Retourner en haut de la page


 

SERVICES D’ENTRÉE EN FORMATION (SEF)

 

Retourner en haut de la page


UNIVERS SOCIAL

Document1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retourner en haut de la page


 

 

Pour en connaître plus
Implantation des programmes à l’EDA – lettre à Mme Lepage, MEES
Les nouveaux programmes : une implantation précipitée à l’éducation des adultes – feuillet
Lire et écrire, c’est chaque jour s’accomplir – communiqué
Nouvelles express : réforme FGA – feuillet
La FAE, fière partenaire de la 9e édition de la Semaine québécoise des adultes en formation
La FAE, fière partenaire de la 8e édition de la Semaine québécoise des adultes en formation
Report de la réforme à l’éducation des adultes – communiqué

Pour en savoir plus, consultez le centre de documentation