FICHIERSGESTION

[…]
[…]

Évaluer les apprentissages, c’est essentiel

Depuis plusieurs années, la FAE exige des correctifs majeurs à la réforme. Sous le couvert de réintégrer les connaissances dans l’évaluation, d’alléger la tâche du personnel enseignant et de faciliter la compréhension du bulletin pour les parents, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) met en application des changements en matière d’évaluation au début de l’année scolaire 2011-2012.

Mais est-ce vraiment le cas? À la suite d’une première analyse des modifications et des différents échanges qui ont eu lieu avec le MELS, la FAE doutait sérieusement du bien-fondé des nouvelles orientations et des prétentions du MELS. C’est pourquoi elle a réuni des enseignantes et enseignants du primaire et du secondaire lors de rencontres tenues en décembre 2010. Ceux-ci se sont penchés notamment sur les nouveaux outils du MELS afin de valider s’ils :

  • laissent une place suffisante à l’évaluation des connaissances;
  • allègent la tâche en évaluation;
  • permettent la mise en place d’un socle commun des apprentissages;
  • annualisent suffisamment les contenus du Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ).

Malgré le fait que plusieurs commentaires recueillis ne peuvent être généralisés notamment parce qu’ils concernent un niveau ou une matière en particulier, mais aussi parce que le nombre de personnes interrogées n’est pas statistiquement représentatif, des constats forts et souvent unanimes s’en dégagent. Ces derniers, appuyés d’exemples, confirment l’analyse préalable que nous avions faite du dossier et nous permettent quand même de tracer des orientations. En fait, il existe de nombreuses incohérences et peu de véritables changements. Malgré quelques avancées, il semble que les enseignantes et enseignants, encore une fois, n’aient pas été entendus.

[…]
[…]
[…]
[…]
[…]
[…]
[…]